9 – Le fabuleux voyage dans les photos de famille

9 – Le fabuleux voyage dans les photos de famille

Enfant,
chez mes grands-parents,
Je dévorais
les albums photos,

je partais découvrir
un autre monde,
celui de mon père,
plus jeune que moi,
voir, à peine plus vieux… 

2020,
Papa vient de partir…

Essentiel donc pour moi
de renouer
avec tous ces souvenirs.

Je récupère ce trésor
des « photos de famille ».

J’y plonge
« à cœur perdu »…

Je les trie,
je les scanne,
je les classe…

Je pensais simplement revoir
mes parents,
mes grands-parents, ma famille…

Ce fut un tout autre voyage
Je ne l’avais pas du tout anticipé…

Il me fallut faire des pauses…

ne pas y toucher pendant plusieurs jours
avant de reprendre le voyage…

Je suis parti à la découverte,
de Maman, de Papa,

De façon calme, posée,
Apaisée, à distance,

Un peu comme aujourd’hui,
Avec mes modèles,
Au travers de mon objectif.

Maman, d’abord,

ou plutôt,
A ce moment-là, simplement,

Marie Thérèse, Aimée, Désirée…
Eh oui,

ceux sont ses prénoms,

Joli cadeau…

Ses proches l’ont toujours appelée Mimi.

Ainée
d’une fratrie de quatre…

Toute sa vie,
Elle sera, pour eux, cette grande sœur,
Responsable, protectrice, disponible…

Pour l’instant, elle a 18 ans, 20 ans,
Elle me laisse entrer dans son monde…

Dans ses rêves, ses espoirs, 
Elle en a plein la tête et le cœur…

Je le vois
dans ses yeux, son regard, sa posture, sa démarche…

Regardez,
cette jeune femme, fière et décidée,
marcher dans les rues de Rennes,
Se faire arrêter par les photographes de rue de l’époque…
Je les comprends.

Maman plaisait …
Maman aimait la photo.

40 ans plus tard,
Son fils, moi,
J’aborderai les gens
dans la rue
pour faire leur portrait…

Etrange
et bien douce émotion
que de faire ainsi la connaissance
de celle qui deviendra
ma mère..

Car là,
Elle n’est pas encore
exactement Maman.

Mais une amie, Mimi,
qui me présente à ses amis,
me parle de son envie
d’un monde plus doux,
plus heureux que celui qu’elle a connu
ces dernières années.

Je la comprends,

Je la découvre,

je fais la paix avec elle…

Puis vient Papa,
Yves, Marie,
Dit Yvon…

Second
et petit dernier de la fratrie,

Regardez-le
comme il est déjà espiègle, malicieux,
séduisant un poil l’objectif…
Son frère,
quelque peu plus sérieux,
L’ainé…

Ils seront ainsi
toute leur vie…

Ce qui me frappe le plus,
Sur toutes ces photos,

C’est le sourire de mon père,
Heureux, trublion, facétieux,

Ce fut vraiment bonheur
de le découvrir ainsi,
épanoui,
lui-même,
avec ses amis,

Que ce soit
dans son école d’horticulture
ou au service national

Je l’aurais surement abordé,

A minima
pour faire des photos

De ce sourire,
De ce regard,
De cette gueule

D’ailleurs,
je me souviens avoir dit un jour à ma mère :

« Tu as eu de la chance
de l’avoir rencontré
avant moi »…

Je ne le dirai pas deux fois…
Oupsss
 
J’aurais adoré faire ces photos,

Regardez le,
comme il capte le regard,
Du photographe !

Aujourd’hui, le nôtre,
C’est sur.

Le mien,
Bien évidemment.

Bien plus tard
je saisirai son regard,
tendrement posé sur Maman,
un jour
d’anniversaire de mariage…

Mais ne brulons pas les étapes…

Maman fleuriste,
Papa horticulteur paysagiste,

Il fallut bien qu’un jour,
il y eut
une hisoire de panne et 
de livraison de fleurs…

et donc… 

Bien sûr, j’ai été leur photographe attitré le jour J.

Pour celles et ceux
qui en ont entendu parler,
à droite, derrière,
c’est Marguerite,
LA Marguerite…

Mon ange gardien…

Et J’ai craqué pour Papa à la sortie de l’église…

Pas vous ?

Trop tard…

Comme ils sont magnifiques, tous les deux..

Nous avons souri tous les trois dans leur voiture.

40 ans plus tard, 
ils accepteront 
cette si précieuse séance photo, 

cette fois-ci,
c’est bien moi qu’ils regardent,
avec tendresse, 
et pour toujours.

Pour les 80 ans de Maman, 

Journée Bonheur,

Shooting improvisé. 

Ces journées-là, 
il ne faut jamais les laisser passer 
sans les fixer.

Si,
Par ces photos,
Mes émotions partagées, 

J’ai pu vous donner l’envie 
De fixer ainsi les moments de Bonheur,
De créer ces trésors, 

Pour que quelque part,
aujourd’hui,
Soit toujours là, 
demain,

pour vous, pour eux 
et pour ceux à venir,

j’en serais très heureux.

Jean-Yves

45

48 commentaires

Montrer tous les commentaires
  1. Serge
    décembre 28, 2020
  2. Catherine
    décembre 28, 2020
  3. Maud
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  4. Nicole
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  5. Sylvette
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  6. Bernard
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  7. Victorio
    décembre 28, 2020
  8. Gaëlle
    décembre 28, 2020
  9. Sylvie
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  10. Elizabeth
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  11. Maryse
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  12. Benoit
    décembre 28, 2020
  13. Philippe
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  14. Valérie
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  15. Nathalie
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  16. Agnes
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  17. Dita
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  18. Jean-Philippe
    décembre 28, 2020
  19. Ghislain
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  20. Maeva
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 30, 2020
  21. Pascale
    décembre 28, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 29, 2020
  22. Mathieu
    décembre 29, 2020
    • Jean-Yves Piton
      décembre 29, 2020
  23. Lyn Sarra
    décembre 29, 2020
  24. François Xavier
    janvier 11, 2021
    • Jean-Yves Piton
      janvier 11, 2021

Ecrire un commentaire

*

code