5 – La Véritable Histoire de la JYJumpPic

5 – La Véritable Histoire de la JYJumpPic

Il était une fois …

2009 … Voyage initiatique d’une nouvelle vie au Québec, heureux de découvrir ce pays et de commencer à repousser mes propres limites … du coup, je fais des photos, les bras en l’air … Je ne pense même pas jumper … pas encore prêt, apparemment…

L’année suivante, San Francisco … idem, des photos presque timides, ne croyant peut-être pas encore ce que je vis … je lève juste les bras … j’ose à peine, devant ces endroits magiques…

Deux ans plus tard, il y a manifestement eu du chemin de fait… intérieur … et en avion …

Je pars, seul, faire un tour de 15 jours dans les parcs nationaux dans l’Utah, le Nevada, … etc … le 2ème matin, je quitte Zion Park, devant ces magnifiques paysages, tellement heureux, tellement LIBRE, je me lâche … je pose mon appareil photo sur la voiture, déclencheur en retardateur et hop… la 1ère JYJumpPic est née …

Chaque jour, tout est prétexte pour exprimer ma joie et la communiquer aux amis sur FB…Manifestement, je me suis libéré … de quelque chose, de quelqu’un peut-être …

Parfois, le vertige sera plus fort …. Et je resterai bien calme… LOL

Je me souviens de ce couple à Monument Valley, qui me regardait de loin en s’approchant en voiture … ce mec qui jumpe, qui retourne à sa voiture, qui rigole tout seul et qui recommence … « On peut vous demander ce que vous faites ? » un peu intrigués, un peu inquiets peut-être… J’explique qu’avec le vent il est difficile d’entendre le bruit du moteur avant le déclenchement et qu’à distance le voyant est un peu petit … ils me prendront en photo, plus simple, et voudront que je leur en fasse une aussi…

En échangeant plus tard par mail, ils me diront qu’ils ont fait ces JumpPics chaque jour avec beaucoup de bonheur et d’humour… le virus de la JumpPic se propage…

En partant en balade sur le lac Powell, j’échange avec une australienne (pour la petite histoire, son mari est directeur de clinique psychiatrique en Australie… mais çà c’est une autre histoire) … en allant voir le Rainbow Bridge (Monument National aux États Unis), elle me dit « hors de question, de ne pas en faire une ici… » … il y a plus de 50 personnes derrière elle qui veulent poser devant ce monument … Comme le dira ma nièce plus tard … « le ridicule ne te tue pas, jumpant dans des lieux improbables » …

Grand Canyon … Williams … les merveilleux hôtes du Bed & Breakfast de Williams m’indiquent un lieu où profiter tranquillement du Grand Canyon… ce qui pourrait d’ailleurs faire l’objet d’une prochaine balade de JY … j’essaie avec difficulté de me photographier seul sur ce promontoire … Arrivent deux américaines, je leur dis : « vous pouvez me photographier ? je vais sauter » … Devant l’air ahuri et effrayé de deux femmes, je les rassure très rapidement, comprenant leur stupéfaction … «euh, pardon, sur place » … rassurées, elles prennent cette photo pleine d’énergie…

Le lendemain, au petit déjeuner, racontant cette histoire aux hôtes de Williams et à un couple de londoniennes, fous rires … « Hors de question de te laisser partir sans JYJumPer » … une prise et Hop ! … ils continueront à en faire avec certains clients et à les poster sur leur profil FB …

SONY DSC

Plus tard, dans un palace de Las Vegas, je m’y risquerai … intrigant un groupe de touristes entre rires, éclats de rire et inquiétude … LOL…

Lors de mon 2ème passage à San Francisco, je jumpe sans arrêt … il n’est pas rare que je demande à d’autres touristes de me photographier, et il n’est pas rare non plus qu’en quittant le groupe, j’entende des rires … ils s’essaient à bonheur à la JumpPic … pur bonheur, cette communication de bonne humeur …

Certains diront que je ressemble à une silhouette en carton que l’on pose à différents endroits … pas faux… LOL

A mon retour, il est hors de question de ne pas jumper avec un groupe d’amis qui m’a suivi de loin durant son périple … et comme quoi, jumper en fauteuil roulant, c’est possible…

Ou avec mon père plus tout jeune…

Pour mon anniversaire, je propose aux amis de jumper et de poster leurs photos… et c’est un vrai bonheur partagé … d’ailleurs, cette année, on pourrait le refaire, non ?

c’est d’ailleurs à cette occasion que ma nièce me fera découvrir LA technique de LA bonne photo de Jump… plier les jambes… le photographe en contre plongée … et l’illusion est bien plus forte …

C’est là aussi que je découvre avec une profonde tristesse … que je n’ai pas inventé la JumpPic … LOL … un ami me parle, à juste titre, de Philippe Halsman et de ses célèbres photos de Jump avec Marilyne Monroe, le duc et la duchesse d’York, et bien d’autres… à découvrir… J’irai voir l’expo au Jeu de Paume à Paris et je me prendrai une seconde pour Marylin Monroe… Oui, je sais… je suis un peu atteint … mais je m’amuse beaucoup … et c’est l’essentiel… la technique apprise par ma nièce est confirmée lors de cette expo sur un espace prévu pour que chacun s’essaie à la JumpPic, appelée la « Jumpology » par Mr Halsman.

Difficile de vous parler de la fabuleuse histoire des JYJumpPics sans vous parler de ce 15 novembre 2013… Une amie très chère vient passer avec moi le week-end de mon anniversaire … je passerai le samedi à lui demander de me photographier en Jumpant… une, çà passe, deux, OK … mais là je le lui demande assez souvent… elle se prêtera au jeu… 2 ans plus tard, elle me demande pourquoi toutes ces Jumps ce jour-là… un médecin dont je tairais le nom, m’avait juste dit que ce serait bien que je passe un IRM, car je pourrais développer un début de sclérose en plaques, étant mal entendant d’une oreille… Au revoir, Monsieur, çà fait tant… et vous restez plus de 2 mois avec ce petit truc dans la tête avant votre rendez-vous d’IRM… bien évidemment, vous n’en parlez à personne… et vous voulez Jumper, car vous vous dites bien évidemment que peut-être l’an prochain, vous ne pourrez plus jumper du tout… je vous rassure, je n’ai rien, juste un scintillement sans explication, comme à tous mes IRM… mon scintillement naturel comme je l’ai dit au radiologue, qui a bien ri… et mon amie m’a pardonné de ne rien avoir dit et de lui avoir imposé ce délire d’une journée …

Alors, oui, je jumpe et je jumperai tant que je pourrai jumper …

Quelques jours avant Noël, une Christmas JumpPic avec des amis, un soir juste avant la fermeture d’un passage bien connu de notre chère ville … et c’est le bon fou rire assuré …

En Grèce, je jumpe bien évidemment un peu partout, … dans des lieux inattendus, … en attendant l’avion, par exemple …

En me promenant, je demande à un père et sa fille de me prendre en photo… ils voudront faire de même … et le père ne retrouvant plus la photo m’écrira plus tard pour me la demander car il voulait l’insérer dans un livre qu’il faisait pour l’anniversaire de sa fille … j’adore …

il y a les ratées, bien évidemment, trop près, trop tôt, trop tard… prétexte à des fous rires, souvent tout seul …

SONY DSC

En tous cas, si vous êtes seul, qu’un éventuel sens du ridicule ne vous atteint pas… Photographiez-vous en jumpant, vous allez rire, et vous allez voir comment vous pouvez communiquer votre bonne humeur autour de vous … une fois passé le 1er regard d’inquiétude … LOL …

En tous cas, Jumper, se photographier jumpant et partager ces photos, c’est une histoire d’énergie, de Liberté, de vie, de bonne humeur, … et la communiquer n’est que pur bonheur … que ce soit seul …

Que ce soit en famille …

Ou le jour de votre mariage …

Du coup, la JYJumpPic est devenue la V&JYJumpPic … mais là c’est une nouvelle histoire de Jump à deux qui commence…

à vous de jumper maintenant …

A ce jour, un petit rajout s’impose…

je cherchais un logo pour mon activité de photographe professionnel… un ami a eu la brillante idée du JYJUMP’ Logo… à vous de juger… D’ailleurs vous pouvez voir le logo jumper réellement dans la vidéo sur ma page Jean-Yves Piton Photographe … si même les logos jumpent, vous savez ce qu’il vous reste à faire ? …

44

6 commentaires

Montrer tous les commentaires
  1. Catherine
    décembre 28, 2020
  2. Sandrine
    décembre 28, 2020
  3. Anita
    décembre 28, 2020
  4. Soizic
    décembre 28, 2020
  5. Kévin
    décembre 28, 2020
  6. Marie-Pierre
    décembre 28, 2020

Ecrire un commentaire

*

code