4 – OUESSANT

4 – OUESSANT

Difficile de vous parler de mes différentes balades, sans que nous fassions ensemble une étape à Ouessant.

Originaire de Brest, Ouessant est pour moi un refuge, un havre de paix, un lieu de ressourcement, où il est nécessaire de se poser de temps en temps.

La 1ère fois que j’y suis allé, j’avais environ 9-10 ans, avec ma famille.

Depuis, j’y suis retourné souvent : seul ou avec des amis, Camper, à l’hôtel ou en gite, ou juste quelques rapides allers-retours dans la journée.

Alors parlons-en :
Combien de temps y rester ?
une journée ?
quelques jours ?

Vous imaginez bien que je ne vais pas vous dire qu’un rapide aller-retour à Ouessant, c’est suffisant.

D’ailleurs, vous l’avez remarqué, j’ai utilisé le terme Rapide, presque instinctivement …

Oui, c’est vrai, faire un voyage à Ouessant dans la journée, c’est un peu court, c’est un peu venir comme un voleur et ne pas savourer calmement tous les bienfaits de l’île.

Mais, si vous ne pouvez pas y passer plus de temps, si vous avez juste envie d’en prendre la température, bien évidemment pour y revenir plus longuement, plus tard.

Oui. Vous pouvez le faire. Vous arriverez en fin de matinée, en partant de Brest ou du Conquet, ou encore de Lanildut…

Départ du Conquet

Départ de Lanildut… mais ne vous y fiez pas, on a eu 4 jours de grand soleil …

1ère proposition,

vous avez emmené avec vous votre pique-nique et de bonnes chaussures, surtout ne pas oublier les bonnes chaussures de marche, …
vous pouvez partir directement du port du Stiff, vous passez devant le phare du même nom (l’un des phares les plus vieux en France) et vous longerez Ouessant par la côte Nord, vous passerez face à l’île Keller (ile privée) et, soit vous rejoignez le centre par un chemin de traverse si vous êtes fatigués, soit vous poursuivez jusqu’au Phare du Créach (l’un des plus puissants au monde) près du musée des phares et balises,

puis vous reviendrez sur Lampaul, le bourg de l’île, pour y acheter quelques souvenirs et prendre une navette pour le port et repartir, les pieds un peu en compote, et vous, bien fatigué, regrettant de ne pas avoir prévu d’y rester dormir au calme…

2ème proposition,

en arrivant en fin de matinée, vous aurez aussi la possibilité de rejoindre directement le bourg en taxi, d’y déjeuner chez TY KORN ou à la crêperie du Stang (un conseil, réservez…) et de partir ensuite directement sur le Nord de l’île.

Par contre, bien évidemment, en dehors du trajet Le Bourg – Le Port, vous faites tout le reste « A PIED ».

Autant je peux concéder l’aller-retour dans la journée sur Ouessant, et le vélo, …
mais visiter cette île en mini bus…
Autant louer un DVD découverte d’Ouessant et le regarder dans son salon sur le continent.

Non, Ouessant, comme pour beaucoup d’îles, on y marche dessus pour ressentir les « forces telluriques » ouessantines. Aucune preuve. Mais j’aime à le penser.

Donc, voilà, vous êtes reparti par le bateau en fin d’après-midi, un conseil, installez-vous à l’arrière, face à Ouessant, vous aurez tout le temps ainsi de vous dire au revoir, et vous vous dites « ne t’inquiète pas, ma belle, je reviendrai », et vous reviendrez, bien évidemment… plusieurs jours.

Si vous restez 2-3 jours, vous pourrez visiter l’ile à vélo.

Vous ne pourrez pas tout voir car certains endroits ne sont accessibles qu’à pied, mais c’est une bien agréable façon de se sentir libre sur l’île. J’en ai de biens bons souvenirs, que ce soit par temps de grand vent où il vous faudra marcher, le vélo à la main, car sinon vous faites presque du sur place,

ou que ce soit par grand beau temps où là, votre compagnon de voyage peut-être plus aguerri que vous au vélo tout terrain, vous propose d’accélérer dans une grande descente dans la lande avant une montée un peu abrupte, et que vous, vous freinez dans la descente pour vous rassurer … pour remonter ensuite à pied …

Si vous restez 4 jours,

vous pourrez prendre le temps de faire chacune des 4 pointes de l’île, à pied. Chacune est différente, avec son caractère propre, même si ma préférée est celle du Nord, du Créach au Stiif. Environ une quinzaine de kms chaque jour.

Vous marchez tranquillement, vous prenez le temps, sans vous encombrer, juste avec de quoi manger et boire dans votre sac à dos, vous admirez calmement chaque point de vue, vous prenez des photos, vous vous asseyez sur la lande et regardez simplement la mer qui vous vide de toutes vos mauvaises énergies et vous ressource totalement.
Je l’ai fait. C’est juste un pur bonheur.

A pied, vous vous imprégnez de l’île d’une façon unique.

Et en fin d’après-midi, vous savez, l’heure à laquelle tous les autres reprennent la bateau de leur rapide aller-retour en une journée, l’heure qui n’a pas de prix, vous les voyez partir, vous sentez l’île se vider un peu, et vous, vous restez profiter de votre bière au soleil de fin d’après-midi, à une des terrasses du bourg… je suis sûr que vous vous y voyez déjà.

Puis vous rentrez à l’hôtel ou dans votre chambre d’hôte, ou dans votre maison de location. J’ai essayé les deux premiers, j’ai aimé les deux.

L’hôtel de la duchesse Anne, allez-y pour la vue, et surtout la vue de la chambre 10, vue sur l’anse de Lampaul.

Il me reste encore une chose à expérimenter à Ouessant, y venir en hiver, louer une petite maison avec cheminée, me promener, bien couvert, et ensuite me réchauffer au coin du feu en lisant ou en écrivant mes mémoires, qui sait ? ….

Nous nous étions promis de le faire avec une amie, à qui j’avais fait découvrir l’île, Il faut que je lui rappelle cette idée.

Voilà, vous avez quelques clés pour découvrir Ouessant. Je vous laisse à votre rêverie… à vos souvenirs, peut-être … ou à vos projets de voyage à Ouessant ….

31

3 commentaires

Montrer tous les commentaires
  1. Pascale
    décembre 28, 2020
  2. Véra
    décembre 28, 2020
  3. Patrick
    décembre 28, 2020

Ecrire un commentaire

*

code